Inflexion du marché du décisionnel

Depuis plusieurs années, on observe sur le marché de la BI un transfert de pouvoir des services IT vers le métier. Selon une étude de Gartner (Magic Quadrant for Business Intelligence and Analytics Platforms), les besoins poussés par le métier tels que l’agilité d’analyse ou l’autonomie des utilisateurs, remettent en cause les solutions BI centralisées et gouvernées par l’IT.

L’évolution des technologies et des services rend cette vision possible (Cloud, Base de données In-memory, HTML5). Les concepts de préparation de données en self-service, l’exploration de données, l’expérience utilisateur et la mise à disposition agile de contenu entrent dorénavant dans les critères d’adoption de solutions BI.

En conséquence, une redéfinition des fonctionnalités critiques d’une solution BI s’impose. Les nouvelles fonctionnalités et évolutions techniques concernent les domaines suivants :

  • L’infrastructure (Services Cloud, Source de données)
  • Le management des données (Préparation de données en self-service, ETL embarqué)
  • L’analyse de données et la création de contenu (Analytique embarqué, Exploration de données, Mobilité)
  • La collaboration (partage des analyses)

Avec cette nouvelle vision du marché du décisionnel, de nouveaux acteurs émergent. Par exemple, les éditeurs Tableau ou Qlik, ont contribué à faire évoluer ce marché avec leurs outils de visualisation orientés Self-Service.

SAP, à l’écoute de ses clients et du marché, a aussi embrassé cette vision et a déjà bien entamé la modernisation de son offre décisionnelle.

Depuis 5 ans, plusieurs produits ont vu le jour et s’appuient sur de nouvelles solutions technologiques ainsi que sur les nouvelles attentes du marché : base de donnée In-Memory, Cloud Computing, Mobilité, Self-Service :

  • SAP Hana Platform
  • SAP Business Objects Cloud for Analystics
  • SAP Business Objects Lumira

 

SAP Business Objects Lumira

Lumira est un outil BI pour la visualisation de données. Lancé en mai 2012, le produit était fait pour le reporting pour les bases de données HANA.

Depuis, le produit a évolué pour permettre la visualisation d’autres sources de données et offrir une meilleure intégration avec la SAP Business Intelligence Platform.

SAP semble avoir créé Lumira afin de répondre à toutes les nouvelles problématiques du marché pour la visualisation de données. L’outil est taillé pour une utilisation 100% Self-Service, depuis l’acquisition des données, jusqu’à leur restitution sous forme de rapports.

Pour créer son rapport, l’utilisateur installe l’outil Lumira sur sa machine. Ensuite, il suit le processus suivant :

  • Préparation des données : transformation d’un jeu de données grâce à un ETL intégré.
  • Création des modes de visualisation : création de graphique à partir des données préparées
  • Création du rapport : intégrations des graphiques dans un rapport structuré ou un Dashboard interactif

Chacune des étapes se veut la plus intuitive possible. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances techniques pour développer son rapport avec les données associées.

Le module de préparation de données est la fonctionnalité la plus intéressante. Elle répond à un besoin récurant : permettre à l’utilisateur final de développer son propre flux d’ETL.

L’utilisateur a le choix d’extraire des données parmi des sources variées :

  • Fichiers Excel
  • SAP HANA
  • Univers SAP Business Objects
  • Hadoop
  • Query bex
  • Base donnée relationnelle (Requête SQL Ad hoc)

 

Fig 1. Connection à SAP HANA

Par exemple, en quelques étapes, nous allons extraire des données à partir d’une vue SAP HANA :

Fig 2. Sélection d’une vue HANA

Fig 3. Sélection des champs à extraire

Une fois les données extraites, on passe en phase de préparation. Il est possible de créer ses propres transformations pour implémenter une règle métier.

Par exemple, on crée des  indicateurs en quelques étapes :

Fig 4. Sélection d’un champ à transformer

Fig 5. Définition de l’indicateur

Le module de préparation de données propose des assistants pour créer des hiérarchies. Un des assistants propose la création de hiérarchies géographiques, qui pourront être utilisées lors de la visualisation des données :

Fig 6. Définition des éléments géographiques de la hiérarchie

Fig 7. L’assistant propose d’associer des données géographiques aux données extraites.

Fig 8. Types de hiérarchies possibles : Chronologiques, Géographiques, Personnalisées

Les autres étapes de création n’apportent pas de grandes nouveautés, néanmoins  leur ergonomie permet de composer des rapports avec les données préparées en quelques clics.

Fig 9. Utilisation d’une hiérarchie géographique avec une carte

Quelle stratégie pour Lumira ?

Lumira s’inscrit dans une démarche d’autonomisation des utilisateurs des équipes métiers. Sans connaissance techniques particulière, un utilisateur a accès à une chaîne décisionnelle complète (de l’extraction de données à la visualisation).

On peut dès lors envisager son utilisation dans une stratégie de déploiement d’un système décisionnel en Self-Service, en redéfinissant les prérogatives des acteurs.

Les équipes IT pourront se concentrer sur la gouvernance de la plateforme de données et les équipes utilisateurs sur la mise en œuvre de leurs besoins BI.

Analyse de la roadmap SAP :

Lumira et Design Studio : Un pas vers la rationalisation des outils de reporting SAP !

SAP a communiqué dès Q2 2016 la fusion des plateformes technologiques supportant Lumira et Design Studio, deux de ses outils phares. Ces deux outils, adressant des problématiques métiers différentes, se verrons doter d’un socle technologique unique permettant une convergence accrue ainsi qu’une amélioration du TCO. Les autre outils, redondant, seront écartés.

Fig 10. Convergence des outils

Lumira Desktop est un outil orienté Data visualisation et découverte de la donnée alors que Lumira Studio (Anciennement Design studio) est un outil de Dashboard (Pixel perfect) orienté applications.

Cette union technologique permet à SAP de gagner en clarté et de rationaliser son offre reporting. Pour bien comprendre cette convergence il est important de noter que les deux outils Front-end (client) vont perdurer. Seul l’add-on serveur sera commun:

Fig 11. Architecture Overview

Outre la réduction du coût de possession totale due à la fusion de l’add-on server (Déploiement, mise à jours, surveillance…), SAP mise sur l’adoption d’outils « Fiori like » construis autour d’une interface utilisateur mettant en avant une ergonomie avancée s’intégrant de façon native avec la solution SAP BW et SAP HANA.

Cet investissement consenti par l’éditeur sur ces solutions de reporting permet aux clients historiques d’être accompagnés dans ce nouveau saut technologique vers leurs transformations digitales.

The following two tabs change content below.
Philippe Dobrowlanski

Philippe Dobrowlanski

Philippe est un consultant spécialisé en BI depuis près de 8 ans. Après avoir obtenu un Master 2 d’ingénieur en informatique, il a travaillé 3 ans en France, puis 5 ans en Australie. Philippe a participé à de nombreux projets BI pour des organisations dans des secteurs variés tels que la Banque d’investissement, le transport, l’exploitation minière ou la distribution. Il a mis en œuvre des solutions BI pour diffèrents services (IT, Financiers, Ressources Humaines, Equipes Opérationnelles). Il possède une connaissance approfondie la suite décisionnelle SAP BI. Outil avec lequel il a pu mettre en place des processus ETL, des Data Warehouses ainsi que des solutions de reporting.
Philippe Dobrowlanski

Derniers articles parPhilippe Dobrowlanski (voir tous)

6297355c02d9789b62a2c61666d09cc6nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
Share This