Bilink a eu l’opportunité de participer à l’événement Analytics Dreamzone organisé par SAP les 13 et 14 septembre 2017 dans les locaux de son siège France à Levallois Perret. Deux journées de présentation consacrées aux outils et solutions Analytics proposées par l’éditeur.  Voici un résumé des outils présentés sur lesquels SAP met un accent dans le cadre de la modernisation de son offre Analytics.

 

A. SAP Analytics Hub :

 

 

 

 

 

SAP Analytics Hub est un outil cloud qui simplifie l’adoption de création de contenu. Ce portail contient les métadonnées de l’ensemble des rapports disponibles au sein de votre entreprise. Les informations présentes sur le portail sont contrôlées, documentées (documents + metrics) et validées par votre département IT.

SAP Analytics Hub regroupe une communauté d’utilisateurs qui utilisent les mêmes rapports et les mêmes tableaux de bord permettant d’instaurer un sentiment de confiance vis-à-vis des rapports partagés.

Cet outil s’avère utile lors de scénarios hybrides (on premise + cloud) en offrant un endroit central pour que tous les utilisateurs d’une même entreprise puissent venir y chercher de l’information.

Il centralise l’accès à tous les rapports disponibles dans l’entreprise qu’ils soient SAP ou d’un système tiers. Tous les utilisateurs peuvent consulter les métadonnées de l’ensemble des rapports existants dans l’entreprise même s’ils n’ont pas les droits pour les exécuter. L’aperçu des rapports est disponible et configurable selon les besoins. Possibilité d’avoir accès à des rapports on premise ou sur le cloud tant qu’ils s’ouvrent avec une URL.

Attention : il s’agit seulement d’un catalogue et non pas d’un portail de type Netweaver

 

B. SAP BusinessObjects Lumira 2.0:

 

 

 

 

 

SAP Lumira est un outil d’exploration de données agile et graphique. Il a été conçu pour que les utilisateurs avec peu de connaissance IT puissent l’utiliser dans sa version Discovery.

Les trois composants de SAP Lumira 2.0 sont :

  • SAP Lumira Discovery (client): pour les utilisateurs métier (self-service)
  • SAP Lumira Designer (client): pour l’équipe IT
  • SAP Lumira Server add-on: permet l’exécution des documents Lumira

L’outils offre la possibilité d’accéder à des données validées par l’IT mais aussi à d’autres sources de données. Avec SAP Lumira il vous est possible de créer rapidement des visualisations pour vos données. Les stories seront alors partagées sur la BI plateforme.

Il existe deux façons d’accéder à la donnée :

  • Online
  • Ou par acquisition de données

Si Discovery séduira un public d’utilisateurs métier, SAP Lumira Designer quant à lui est réservé aux équipes IT et permet la création de dashboards « professionnels ». Il permet aussi de compléter des dashboards ayant été initiés par le métier, favorisant le lien entre les services d’une même entreprise.

 

C. SAP Analytics Cloud (ex BusinessObjects Cloud):

 

 

 

 

 

SAP Analytics Cloud est une plateforme avec des capacités :

  • De Business Intelligence;
  • de planning;
  • et predictive.

Il est possible de se connecter à la plupart des applications SAP dans le cloud, de plus des connecteurs vers des systèmes tiers sont en cours de développement (Google, Amazon, Sparks, etc.)

Deux modes de connectivité sont disponibles:

  1. Soit extraction puis chargement des données dans l’espace de stockage Analytics Cloud
  2. Soit connexion du browser directement sur HANA, BW, S/4HANA et Univers sans réplication

Browsers supportés : La création de contenu se fait uniquement avec Chrome. La consultation de contenu se fait quant à elle avec Internet Explorer, Microsoft Edge ou Chrome.

On pourra noter que la Digital Boardroom est une application d’Analytics Cloud.

 

D. SAP Mobility :

 

 

 

 

 

 

 

Il y a actuellement dans l’offre SAP deux scenarii disponibles :

  1. Mobile Access

BI Mobile : application historique BusinessObjects.  La dernière release (version 6.6) est sortie en juillet 2017. Cet outil permet de visualiser des rapports développés sur la plateforme BI à partir de mobiles ou tablettes. Il est possible notamment de lire des rapports Webi, Cristal reports et Lumira.

Analytics Cloud Mobile (disponible depuis juin 2017): Intègre des aspects collaboratifs pour discuter avec les autres utilisateurs. L’outil permet également de modifier les rapports en temps réel, ce qui n’était pas le cas précédemment.

 

  1. Mobile first (Roambi)

Avec Roambi la visualisation est optimisée pour les appareils mobiles. Les données ne sont pas lues sur le réseau mais chargées directement en local sur l’appareil. Chaque écran est composé de 6 tuiles exactement. L’outil est livré avec des templates (9 pour les appareils Apple et 7 pour Android) de visualisation déjà paramétrés. L’agrégation est faite automatiquement par Roambi. L’utilisateur ne précise que les mesures et les dimensions pour générer ses rapports.

Roambi flow cloud permet de créer des documents (par ex pdf) dans lesquels il est possible de mettre des visualisations mobile de rapports.

L’objectif à moyen terme de SAP est de simplifier son offre mobilité pour offrir une seule expérience mobile.

 

E. SAP BPC (Business Planning and Consolidation) :

 

 

 

 

 

 

La version 11 de SAP BPC est sortie fin juin 2017. Celle-ci est optimisée pour BW/4HANA :

  • L’interface est plus moderne. Elle a été revue pour offrir une expérience plus fluide et plus simple
  • Il est possible de s’interfacer avec des sources de données big data (pour de l’analyse de marché notamment )
  • La performance des temps de réponse a été accrue grace à HANA
  • Une intégration est possible avec SAP Analytics Cloud

SAP BPC est orienté vers les utilisateurs métier finance et contrôle de gestion. Un plugin Excel permet de se connecter en temps réel aux données de BPC.

Big Data : connexion à des domaines de données externes pour construire des indicateurs plus avancés.

ETL : Il existe une fonction native avec BW/4HANA et les autres outils SAP.

 

F. SAP BusinessObjects Web Intelligence :

 

 

 

 

 

 

Il s’agit de l’outil principal de data visualisation de SAP. Parmi les 40 000 clients que compte SAP pour sa BI plateforme, les deux tiers utilisent BusinessObjects Web Intelligence (Webi).

L’outil permet de créer des rapports interactifs avec des fonctionnalités de partage (automatisation possible). Ces rapports peuvent être visualisés en version mobile (cf section D).

La dernière version en date est la BI 4.2 SP4 (mai 2017).

SAP BusinessObjects Web Intelligence est un outil plus complexe à prendre en main que les autres outils de la suite SAP. Il nécessite donc une formation minimum de 2 jours.

Quelques éléments intéressants à retenir :

  • Geomaps est disponible dans Webi depuis la 4.2 SP2.
  • Il existe des custom éléments dans Webi. Ceux-ci permettent d’ajouter des nouveaux type de graphique (disponibles dans n’importe quelle librairie en ligne).

Nouveautés BI 4.2 SP4 :

  • Nouvelle interface utilisateur : BI Launchpad « Fiori like » (option pour la BI 4.2 puis par défaut avec la BI 4.3 qui sortira courant 2018).
  • Compatible avec la nouvelle version de BI Mobile.
  • Visualisation en HTML5.

 

G. BW 4/HANA Datawarehousing with SAP :

 

 

 

 

 

Rappel des fonctions d’un EDW (Enterprise DataWarehouse):

  • Consolider la donnée qui vient de plusieurs sources
  • Standardiser les modèles de données
  • Avoir une sémantique commune
  • Harmoniser l’information
  • Permettre de garder une historisation de la donnée (archivage)

Les EDW traditionnels rencontrent des problématiques auxquelles ils ne sont pas capables de répondre  :

  • L’augmentation du volume de données
  • La gestion de données non structurées
  • Un besoin de vélocité (temps réel)

De plus, ils doivent faire face aux enjeux suivant:

  • Des données qui sont stockées à plusieurs endroits
  • Une augmentation du volume de données
  • Un besoin accru de valorisation des données

C’est pourquoi SAP a fait le choix de moderniser son Datawarehouse traditionnel (SAP BW).

Ce qu’apporte BW/4HANA :

  • Une simplification des data structures, des flux de données et du cycle de vie de la données
  • Une ouverture : Intégration de données simplifié (HANA), consolidation des sources de données, accès SQL natif
  • Une modernisation de l’interface utilisateur: HTML5 => Business User, Modeler, Administrator
  • Une haute performance : in Memory (HANA), predictif, algorithm pushdown
  • Une historisation fiable des données de l’entreprise

 

 H. SAP Predictive Analytics :

 

 

 

 

 

Les cas d’usage rentrés avec SAP Predictive Analytics :

  • Analyse predictive (données structurées) : upsell (montée en gamme), churn (résiliation), risque (finance), IoT, etc.
  • Intelligence artificielle (données non structurées) : reconnaissance d’images de vidéo ou de voix, reconnaissance d’expression du visage, classification de documents en fonction du contenu, etc.

L’outil parait assez simple à prendre en main et permet à des personnes qui ne sont pas des Data scientists de construire rapidement des modèles de données prédictif grace notamment à la fonction « automated ».

Le chargement de données peut se faire via des fichiers plats ou en se connectant à des bases de données. Au fil du temps SAP a prévu de fournir un catalogue de plus en plus vaste d’API permettant de multiplier les applications.

 

I. Conclusion :

Ce fut un événement riche en informations et bien conduit de la part de SAP. Nous avons également eu droit à des sessions interactives (non décrites dans cet article) sur la présentation du SAP Leonardo Centre à Paris ainsi que sur l’Experience Business Centre (SAP EBC).

SAP semble avoir rattrapé le retard sur ses concurrents (Qlik, Microsoft et Tableau) en ce qui concerne les solutions cloud. L’éditeur offre désormais une gamme complète d’outils dans ce domaine même si l’offre mobilité pourrait gagner en clarté. Ce qui devrait être le cas dans les prochains mois.

Toutefois, SAP est bien conscient des plus faibles perspectives de croissance sur le marché du cloud comparativement au on premise. Ce dernier restant encore largement majoritaire.

 

The following two tabs change content below.
Alexandre Raymond

Alexandre Raymond

Business Developper / Partner
De formation supérieure en école de commerce et après avoir gagné en expérience au sein d’un cabinet de conseil de premier plan, Alexandre a rejoint Bilink en tant que Business Developer. Alexandre a pour mission d’aider notre société à s’étendre en recrutant de nouveaux consultants et à développer sa structure commerciale. Alexandre apporte son expérience du monde du conseil et de l’implémentation de solutions SAP mais aussi sa connaissance des enjeux métiers. Enfin, une expatriation de 5 ans en Australie lui a permis de maîtriser la compréhension des différences culturelles au sein de projets globalisés
Alexandre Raymond

Derniers articles parAlexandre Raymond (voir tous)

77837b6f31b379d3da0e80d6a003e79bnnnnnn
Share This