Sap Analytics Cloud (SAC) fait maintenant partie du paysage SAP depuis plus de 3,5 ans. Désormais arrivé à maturité, il est présenté comme le futur du décisionnel chez SAP. Qu’en est-il réellement, SAC va-t-il remplacer les solutions On Premise de chez SAP ?  Devez-vous basculer sur SAC ? Que vont devenir les offres On Premise ? Ce billet apporte quelques éclaircissements.

 

Présentation

Pour une présentation détaillée de la solution Sap Analytics Cloud, je vous invite à lire le billet de Tan Vincent : https://www.bilinksolutions.com/blog-data-visualisation/sap-analytics-cloud/

Depuis la publication de ce billet, SAC a très largement évolué et s’est doté de nouvelles fonctionnalités.

En résumé, SAC est un outil simple, Full Web adressant 3 usages :

  • La Business Intelligence
  • L’élaboration budgétaire
  • L’analyse prédictive

Sap Analytics Cloud est une application Web SAAS (Software As A Service), ainsi vous n’avez aucun élément à déployer et à maintenir pour y avoir accès, et son administration est également simple.

Il utilise toutes les dernières innovations de SAP : hébergement sur la plateforme Sap Cloud Platform (SCP) et utilisation de la base in memory HANA. On atteint ainsi un niveau de disponibilité de plus de 99% et des performances d’accès aux données et d’analyses très poussées.

 

Usages et fonctionnalités

Concernant les fonctionnalités, SAC va vous permettre de faire :

De la BI

Il s’agit de la fonctionnalité principale de cet outil. Vous pouvez ainsi charger vos données et les retravailler avant de les exploiter dynamiquement via des stories, le panel des représentations visuelles, les fonctionnalités de drill, et le tout en mode responsive (… mais il vaut mieux le prévoir dès le début de la création de la story).

SAC étant basé sur HANA, il en utilise toutes les fonctionnalités : analyses, calculs, fonctionnalités prédictives, géo-spatiale …

 

Du planning

Au sens élaboration budgétaire (équivalent de BPC On Premise) avec la possibilité de faire des prévisions, simulations. A noter que SAC BPC ne remplacera pas la version BPC On Premise.

Dans SAC, Il vous sera ainsi possible de choisir différents types de modèle :

  • Finance, afin d’élaborer les bilans annuels
  • Sale volume planning, pour calculer le CA visé en fin d’année
  • Purchase, pour définir le cout d’achat et contrôler les marges
  • RH pour estimer la masse salariale
  • CAPEX/OPEX pour définir les couts d’exploitations, investissement long terme…
  • Les phases de BPC On Premise sont ici renommées catégories et permettent d’élaborer : la vision à long terme (plan), l’objectif N+1 (budget), l’objectif annuel, year to date, year to go, rolling et actual (forecast)

Vous disposez également de la fonctionnalité de write back. Ceci va vous permettre de faire vos simulations dans SAC et de les réimporter ensuite dans BPC On Premise.

 

De l’Analyse Predictive

Sur cette partie, les 3 fonctionnalités « Smart Assist » sont disponibles :

  • Smart Insight: va vous accompagner afin de mieux comprendre vos données. Ainsi, sur une story existante, il va vous proposer une analyse complémentaire et pertinentes sur une valeur donnée ou une variance.
  • Smart Discovery: va vous permettre de mettre en évidence les principaux « influenceurs » de vos indicateurs. Fonctionnalité très intéressante qui permet de remettre en cause certaines certitudes sur vos données. Smart Discovery va aussi vous permettre de créer votre story de A à Z, ou d’en compléter une existante.
  • Search to Insight: outil “à la mode » qui permet via des expressions naturelles de générer votre analyse… Les démonstrations faites ne sont pas encore très convaincantes et il est nécessaire de passer par une phase d’apprentissage pour formuler correctement les demandes (les demandes sont à formuler par écrit, il n’y a pas de fonctionnalités de type « Ok Google, affiche-moi mon top 10 des ventes de la semaine »)

SAP est également en train de déployer sur SAC Smart Predict. Il s’agit du remplaçant de Predictive Analytics qui va donc disparaître et devenir un outil Full Web. Il sera donc possible de créer son dataset et d’y appliquer ensuite son algorithme d’analyse puis de créer ses visualisations.

Smart Predict devrait être présent dans toutes les types de licences SAC sans surcoût.

 

Accès aux données

Sur cette partie SAC propose 2 modes d’accès :

  • Import Data: c’est le fonctionnement « classique » les données sont importées sur le cloud puis traitées (qu’elles proviennent de base On Premise ou du Cloud). Ce mode impose de recréer la sécurité qui aurait pu être implémentée On Premise (utilisateur et éventuellement restriction d’accès aux données).
  • Live Data: ce mode de connexion n’est aujourd’hui proposé que par SAP. Dans ce mode, aucune donnée ne transite par le cloud, les données restent stockées On Premise. SAC ne servant qu’à authentifier l’utilisateur. Le rendu se fait sur le navigateur du poste client. SAC ne va traiter que des métadata. Ce mode est donc totalement sécurisé : les données ne sont pas et ne transite pas dans le cloud, la sécurité appliquée est celle du back end.

Pour accéder à ce mode, il suffit simplement de déployer un composant sur la source de données à laquelle on souhaite accéder.

SAC peut ainsi se connecter en Live à différentes sources de données SAP Cloud et On Premise. Par exemple pour les clients disposant d’univers BO, il est ainsi possible d’accéder depuis SAC, en Live aux données d’univers BO On Premise. Et avec la version SAP BI 4.3 prévu pour 2020 il sera aussi possible d’utiliser des documents Webi en source de données.

Mode de connexion aux sources de données

 

Sécurité

Sur ce point aussi SAC privilégie la simplicité. Chaque utilisateur va appartenir à une équipe et bénéficier de certains Rôles (ensemble de privilèges).

SAP a ainsi prévu les privilèges suivants : BI, Planning, Predictive, Admin, Analytics Hub. Et il ne sera pas possible d’en créer d’autres.

Sécurité SAC

De la même façon, la restriction d’accès aux données peut être mise en place facilement, soit au niveau du Rôle, soit au niveau du Modèle (élément de base lorsque l’on modélise dans SAC). A noter qu’en mode de connexion Live, la sécurité sera reprise du backend accédé, il ne sera donc pas nécessaire de la gérer dans SAC.

 

Tarifs / Licences

Les licences sont de 3 types :

  • Business Intelligence
  • Planning
  • Personnalisé

Il s’agit ici des prix catalogues de SAP.  Des remises sont faites sur des achats par pack de x utilisateurs ainsi qu’en en fonction du niveau de disponibilité souhaité (95 ou 99%) et du type d’hébergement (cloud privé ou public).

Il est aussi possible de se créer une offre personnalisée.

A noter qu’une limitation est appliquée sur la volumétrie du stockage des données importées. Cette limite est de 1Go de données par utilisateur sur la durée du contrat initial … c’est à dire 3 ans. Ce qui correspond à environ 1 Mo de données par jour ….  Nous attendons des compléments d’information de la part de SAP sur ce point. En tout état cela montre l’intérêt d’utiliser le mode de connexion aux données « Live » qui ne sera pas concerné par cette restriction.

 

Positionnement

SAC n’est certes pas aussi complet que ses concurrents Tableau ou Qlik mais il couvre la majorité des besoins en termes de BI actuellement.

Il a le gros avantage de proposer une hybridité du mode de connexion (import, Live) sur une grande variété de sources de données.

Il est simple à l’usage et très facilement déployable. La maintenance est transparente puisque SAP gère les mises à jour (mise à jour mensuel ou plus si nécessaire).

Via l’implémentation dès le premier niveau de licence des fonctionnalités Planning et Analyses Prédictives il permet d’avoir une première expérience de Planning pour ceux et celles qui ne l’auraient pas encore expérimenté et il offre la possibilité d’explorer/analyser sous un autre angle ces données grâce à la partie prédictive.

SAC se positionne donc non pas comme un remplaçant des solutions On Premise mais plutôt comme un complément ou outil de transition en fonction de vos besoins et outils actuels.

SAP articule aujourd’hui son offre autour des solutions On Premise et du Cloud de la façon suivante :

 

Tous ses outils sont interopérables : SAC accède aux données On Premise, les outils On Premise bénéficie du Cloud et/ou utilisent certains de ces éléments (Analysis peut ainsi utiliser les modèles créés dans SAC).

Lumira ne sera pas transposable ou convertible dans SAC et pour l’instant et à minima maintenu jusqu’en 2025.

Côté SAP BI, la plateforme SAP BI 4.3 sort en 2020 et sera aussi maintenue jusqu’en 2025, et SAP évoque déjà une suite à la SAP BI 4.3…

 

Conclusion

Le On Premise n’est pas mort. SAC est maintenant un outil mature proposé par SAP et se positionne comme complément pour les utilisateurs des solutions On Premise.

Pour ceux qui n’ont pas encore de solutions de BI, il constitue une offre facile à s’approprier, rapidement déployable, peu coûteuse et ne nécessitant pas de maintenance lourde et complexe.

Pour les utilisateurs disposant déjà de solutions On Premise, il va leur permettre de découvrir les analyses prédictives sur leurs données, et d’expérimenter les fonctionnalités de Planning. Et sur la partie BI, il va aussi permettre l’ouverture à une population plus large du fait de la facilité d’utilisation et d’accessibilité.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur Sap Analytics Cloud, n’hésitez pas à consulter le site : https://www.sap.com/france/products/cloud-analytics.html

The following two tabs change content below.
Nicolas Prioux

Nicolas Prioux

Nicolas est un consultant décisionnel qui a développé une forte expertise sur la suite BusinessObjects. Il intervient régulièrement sur des problématiques d’architecture et de performances. Nicolas est aussi en charge du développement de l’offre data visualisation pour Bilink.
Nicolas Prioux

Derniers articles parNicolas Prioux (voir tous)

Praesent consequat. pulvinar libero ut porta. id, et, felis
Share This